Compte-rendu : « Conférence 50 ans de l’ASEAN : les nouvelles opportunités pour les entreprises françaises dans l’ASEAN »

Dans les trente prochaines années, au moins deux pays de l’ASEAN, dont l’Indonésie, seront dans le top 10 des économies mondiales. Comment saisir les opportunités ? Quelles stratégies, quel modèle économique adopter pour réussir dans ce contexte ? Quels sont les secteurs porteurs, les risques et les difficultés à surmonter ?

Le 27 septembre, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’ASEAN, Asianoveo et Asialyst, en partenariat avec le réseau Inalco Alumni, organisaient une table ronde sur les nouvelles opportunités pour les entreprises françaises dans la région. Avec 630 millions d’habitants et une économie comparable à celle de la France et de l’Inde, avec 2 500 milliards de dollars de PIB cumulés, l’ASEAN s’affirme comme une des régions les plus dynamiques du monde, présentant un fort potentiel de croissance pour les entreprises françaises. Cependant, de nombreux défis restent encore à relever, que ce soit en matière d’infrastructures, de réglementation ou de gouvernance.

Dans son introduction, Hubert Testard, économiste et prospectiviste sur « l’Asie en 2030», a proposé une vue d’ensemble de la situation économique de l’ASEAN, avec ses enjeux et ses risques, ainsi que ses perspectives à l’horizon 2030. Frédéric Rossi, Directeur Général Activité Export et ancien Directeur Singapour et ASEAN pour BusinessFrance, a partagé sa grande expérience dans l’accompagnement des entreprises françaises dans la région, tout en faisant part de ses réserves, notamment concernant le manque d’innovation dans ces pays. Christophe Souquet, Directeur de l’Arbitrage des Risques Global Solutions au sein du Groupe Coface, a expliqué comment analyser les différents risques que présentent ces pays en termes d’investissement, avec leurs hauts niveaux de corruption et d’instabilité politique, et a exposé les différentes solutions pour s’en prémunir. Interviewé par Robert de Quelen, Directeur d’Asianoveo, Alban Villani, Directeur Asie du Sud-Est, Hong Kong et Taïwan chez Criteo, a présenté le business model de Criteo dans la région et l’importance d’y créer une véritable culture d’entreprise. Candice Tran Dai, vice-présidente d’AsiaCentre, a précisé les enjeux du marché Sud-Est asiatique pour les start-ups françaises en faisant part de sa connaissance approfondie de l’écosystème entrepreneurial de la région. Enfin, Marjorie Chorro, de l’équipe mobilité internationale pour l’Asie et l’Océanie de Pôle emploi a évoqué les différentes opportunités offertes aux Français souhaitant s’expatrier en Asie du Sud-Est, avec notamment les VIE/VIA de BusinessFrance.

Animée par Joris Zylberman, Directeur de la Rédaction d’Asialyst, la conférence a offert aux nombreux participants une analyse transversale et exhaustive des problématiques économiques, sociales et culturelles. Pour profiter des opportuniés dans la région les entreprises françaises doivent apprendre à en gérer les risques. Comment faire ? En se familiarisant d’abord avec l’écosystème des affaires propre à chaques pays de l’ASEAN.

Robert de Quelen, Directeur d’Asianoveo, et Tom Eisenchteter